Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Enseigner - Apprendre > Classe inversée : avis des différents acteurs
Publié : 9 mars

Classe inversée : avis des différents acteurs


JOUR 4 CLASSE INVERSEE CLASSE INVERSEE : AVIS DES DIFFERENTS ACTEURS Pourquoi je pratique la classe inversée ? Un exemple de vidéo pour expliquer aux parents pourquoi je pratique la pédagogie de la classe inversée

Témoignages de parents Deux mères d’élève livrent leurs représentations et leurs vécus du dispositif de classe inversée (classe de français en collège). Les témoignages s’ancrent dans des situations scolaires différentes : pour l’un il s’agit d’un focus sur une élève réputée en difficulté scolaire, pour l’autre au contraire sur un collégien dit "bon élève".


La classe inversée côté parents Témoignages d’élèves Des élèves témoignent sur les impacts de la classe inversée dans leur organisation au quotidien : qu’est-ce qui a changé ? Quelle est la part et la nature du travail à faire à la maison, à faire en classe ? ...


La classe inversée côté élèves Témoignages d’enseignants Des enseignants nous expliquent pourquoi ils ont décidé d’intégrer dans leurs pratiques pédagogiques la classe inversée : ce court reportage cible spécifiquement les facteurs déclencheurs de leurs décisions ; il apporte des éléments utiles pour la phase initiale de tout projet : l’analyse des besoins.


La classe inversée côté enseignant Témoignages d’inspecteurs de l’Éducation nationale - Bertrand Pajot, IGEN STVST Extrait : "La classe inversée n’est pas la négation de ce qu’est l’enseignant [...] ce dispositif demande une vision systémique des apprentissages." - Pierre Lacueille, IA-IPR Sciences physiques Extrait : "La classe inversée est un modèle qui a le mérite d’interroger l’école sur ce qu’elle doit traiter prioritairement dans le temps scolaire et ce qu’elle doit traiter en amont et en aval, c’est en ce sens une excellente ouverture de réflexion pédagogique."


Parole d’IEN - IA-IPR Témoignage d’un universitaire Marcel LEBRUN - Conférence du 18 mars 2015 au centre Canopé-Poitiers Extrait : "Une partie de l’enseignement - nous ne sommes pas totalitaristes - peut se faire à distance, cela permet de libérer du temps pour faire des activités qui sont plus proches de l’apprentissage, parce que l’apprentissage coûte de l’énergie et ne sera jamais facile."


Parole d’universitaire - Marcel Lebrun

POUR ALLER PLUS LOIN

L’avis d’un chercheur, Philippe Mérieu. Dans cet article, il revient sur les deux innovations évoquées dans l’article de Sylvain Marcelli : « transformer l’espace de la classe » et « remplacer le cours magistral par la classe inversée ». [Lien en ligne - Le Café Pédagogique - Meirieu : Du bon usage des « innovations » ->http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/09/19092014Article635467071520753195.aspx]