Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Enseigner - Apprendre > Classe inversée : Le changement dans les pratiques pédagogiques, le rôle de (...)
Publié : 27 janvier 2016

Classe inversée : Le changement dans les pratiques pédagogiques, le rôle de l’enseignant, l’ aménagement de la classe, les avis de différents partenaires


Le développement de la classe inversée devrait reposer sur :

  • une maîtrise approfondie des principes d’apprentissage
  • une connaissance des capacités de ses élèves à apprendre de manière autonome
  • sa propre capacité d’enseignant à recourir à une pédagogie active
  • la souplesse des conditions d’enseignement (pédagogiques et technopédagogiques) dans lesquelles elle est expérimentée.


​Ce dont les enseignants ont le plus besoin dans ce contexte est :

  • d’apprendre à structurer des séquences d’enseignement médiatisées
  • d’apprendre à piloter des activités d’apprentissage significatives et engageantes en classe.


Mais la classe inversée est bien plus que ça, elle

  • met en œuvre des activités pédagogiques soutenues par la technologie numérique en dehors de la classe,
  • favorise la différenciation de l’apprentissage au moyen d’une inversion d’activités conventionnelles autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la classe,
  • facilite les interactions entre les élèves et l’enseignant.


L’aménagement de la classe : il apparaît essentiel que des ordinateurs en fond de classe soient installés et connectés ou bien qu’une valise mobile circule dans l’école. Une vidéo sur le travail coopératif en classe code vidéo à intégrer :


le travail coopératif from Stéphane Tihy on Vimeo.


Les outils de guidance Code vidéo à intégrer


les outils de guidance from Stéphane Tihy on Vimeo.


En conclusion, la classe inversée est possible et adaptable. Elle dépend de la volonté d’innovation de l’enseignant mais aussi des contraintes matérielles de classe.